DePreDEVRA

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
TRansitions Energétiques et Environnementales (TREE)

Contacts

Ingénieures contrats

Aurélie Launay (aurelie.launay @ univ-pau.fr)

Alice Moulène-Dauba (alice.moulene @ univ-pau.fr)

PDF

DePreDEVRALes défis de la prévention des désastres liés aux événements rares. Contributions épistémologiques et méthodologiques

Equipe :

  • Responsable du projet  : Julien REBOTIER

  • Chercheurs : Stéphane BAIZE, BERSSIN (IRSN),  Oliver DANGLES CEFE (INEE), Pascale METZGER, PRODIG (INSHS), Jean-Mathieu NOCQUET, IPGP (INSU), Patrick PIGEON, MEDIATIONS (Sorbonne Université), Damienne PROVITOLO,  GEOAZUR (INSU), Frédérique ROLANDONE, ISTeP (INSU).

                    

                                                                        

Projet :

Les désastres majeurs (pertes économiques et en vies humaines considérables) sont parfois associés à des événements rares. La littérature scientifique montre pourtant que l’exceptionnalité de tels événements (leur caractère inédit, peu fréquent, très intense, ou dégageant ponctuellement une énergie gigantesque) n’est pas déterminante dans la genèse des désastres. Comment, dès lors, envisager une meilleure connaissance des événements rares associés à des désastres majeurs, dans la perspective d’une réduction durable et significative des vulnérabilités (in fine, des pertes et dommages) ?

DePreDEVRA répond à la question en définissant les contours d’une recherche interdisciplinaire qui vise à réduire les risques de désastre majeur, en se penchant sur la connaissance des événements rares dans une perspective pratique de prévention, et en identifiant des passerelles et arènes de collaboration concrètes entre champs de compétences. Un premier objectif, épistémologique, revient sur les connaissances des événements rares, sur leur statut, et sur des raisons qui pourraient expliquer la non rencontre entre connaissances et besoins de prévention. Un second objectif, méthodologique, propose d’entrer dans la prévention des désastres par l’identification des vulnérabilités ordinaires, puis d’orienter sur ces bases spécifiques la production de connaissances tournées vers les événements rares.

DePreDEVRA aboutit à une orientation de la recherche sur les désastres associés à des événements rares, qui servira de base à des propositions ultérieures plus intégrées. Deux grandes orientations sont attendues : incorporer explicitement à la recherche des aspects relevant des conditions sociales de la production des connaissances (et qui pèsent spécifiquement à propos des événements rares), et articuler plusieurs compétences disciplinaires vers des objectifs communs de connaissance pratique en lien avec des attentes de prévention et de réduction des dommages.

Ce projet, qui rassemble des unités de recherche de :

- l'Institut écologie et environnement INEE,

- l'Institut des sciences humaines et sociales - INSHS,

- l'Institut national des sciences de l'Univers - INSU,

est une réponse à l'appel à projet 2022 "Événements rares" de la Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires -  MITI.

Commanditaire :

 

Partenaires :

 

Durée :

12 mois (renouvelable 1 fois)